Dernier hommage (extrait)

05 janvier 2023
Dernier hommage | Particuliers

Tu es partie sur la pointe des pieds, avec la délicatesse et la pudeur qui te caractérisaient.

J’ai toujours senti chez toi cette peur de déranger qui t’incitait à faire passer les autres avant toi. Mais ta foi inébranlable t’a permis de croire en tes rêves avec la conviction qu’un jour ils se réaliseraient.

Ta manière de te soucier des autres, la qualité de ton écoute et ton impartialité cachaient des blessures dont tu parlais peu. Elles m’ont entraînées au-delà des apparences et appris la tolérance et l’ouverture d’esprit.

Ta tendresse infinie a bercé mon enfance et me porte encore aujourd’hui. Si j’ai un problème à résoudre, c’est à toi que je pense ainsi qu’à ta façon unique de considérer chaque situation sous un angle inédit.

J’essaie d’oublier que tu es partie, de faire comme si tu étais encore là, comme si je pouvais à tout moment t’appeler pour partager une joie ou un tourment. Je vis désormais entre deux mondes, celui où tu étais et celui où tu n’es plus.

Mais ton amour est présent, je le sens. Il me suffit d’évoquer ton souvenir pour le voir surgir, libre et généreux.

Tu m’avais dit : « Ne sois pas triste, la mort fait partie de la vie ! »

Cette phrase qui avait le don de m’énerver résonne aujourd’hui comme une leçon d’espérance, la dernière que tu m’auras enseignée. Alors j’apprends à marcher sans toi et quand j’ai trop de peine, j’observe le ciel et je vois ton visage qui me sourit.

Bleu Encre, Anita Hochstetter

Réalisation Sinabe Sàrl — Design Fanny Aeschlimann
© Bleu Encre 2022