Les belles histoires de l’été (épisode 01)

29 juin 2024
Storytelling

C’est l’hiver et ce soir-là, elle n’a aucune envie de quitter son appartement. Elle sort d’une convalescence de plusieurs mois et rechigne à l’idée d’affronter l’agitation nocturne. Il faut toute la persuasion de l’amie venue lui rendre visite pour la convaincre de se mettre en mouvement.

La musique emplit ses oreilles et réveille son corps tout juste remis d’une opération compliquée. La première fois qu’il s’approche d’elle, elle le rembarre sans ménagement. Elle l’a vu danser avec d’autres et en déduit qu’il cherche à s’amuser. Ce n’est pas ce qu’elle cherche, elle a besoin d’être choisie.

L’homme s’éloigne mais ne la quitte pas des yeux.  Un peu plus tard, il tente sa chance à nouveau. Allez savoir pourquoi, elle accepte cette fois de partager un verre avec lui. En apparence, tout les oppose. Pourtant, rapidement, une connivence imprévue s’établit entre eux. Avant de la quitter, il lui demandera son numéro.

C’est le printemps. Ils vivent ensemble maintenant. Elle prépare un examen qui la stresse beaucoup. Lorsqu’il rentre du travail, il cuisine afin qu’elle puisse étudier. Le matin, avant de partir, il dépose une orange bien en vue près de l’entrée, accompagnée d’un petit mot : N’oublie pas tes vitamines ma chérie !

C’est l’été. Autour d’eux, la nature ressemble à un écrin. Ce jour-là, ils longent une rivière à pied. – Viens, on traverse, lui dit-il ! Elle enjambe quelques pierres et le suit courageusement dans l’eau glacée jusqu’au moment où une crampe magistrale agrippe son mollet.  La douleur lui arrache une grimace et aussitôt, il revient sur ses pas et la hisse sur son dos. Elle le taquine sur sa force qui décline et ils manquent de tomber plusieurs fois entre deux éclats de rire.

C’est l’automne. Elle est triste et s’endort avec le bras de l’homme aimé autour d’elle. Ce bras qu’elle déplace délicatement parfois, parce qu’il pèse lourd et auquel elle s’accroche certaines nuits, lorsque les cauchemars sont de retour. Ce bras en forme de rempart contre la rudesse de la vie. 

C’est l’hiver à nouveau. Le rouleau compresseur des années a aplati sans ménagement leurs tranches de vie pour en faire de minces feuilles de papier sur lesquelles tout est consigné. Il faudra que je songe à les assembler avant que ma mémoire ne défaille, se dit-elle, sinon comment me souvenir de tout ce que nous avons partagé ? Ses doigts cherchent la main de l’homme aimé pour continuer à tourner les pages du présent avec lui.

BLEU ENCRE, Anita Hochstetter

Conseil d’administration

11 juin 2024
Entreprises

Imaginez une grande salle de conférence où un président salue personnellement les arrivants et où les discussions vont bon train. D’un ton léger, en petits groupes, on passe en revue la météo, l’économie ou la bronchite du petit dernier en avalant un croissant et le deuxième café de la journée. Sur la table, stylos, verres d’eau et documents attendent docilement qu’on se serve d’eux.  

A cette table s’assied soudain une femme discrète qu’on avait à peine remarquée et dont la capacité de concentration va s’avérer déterminante durant les deux ou trois prochaines heures. 

Cette personne, c’est la secrétaire du conseil d’administration. Mais en quoi cette activité diffère-t-elle du secrétariat classique que tout le monde connaît ? 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais préciser que si beaucoup d’entreprises ont un conseil d’administration, toutes n’ont pas un.e secrétaire. En effet, dans certaines sociétés, c’est parfois l’un des membres du conseil qui assume ce rôle pour des raisons de commodité (ou d’économie). Bonne ou mauvaise idée ? Je reviendrai sur ce point dans un prochain post. 

Mais retournons dans la salle où le président vient officiellement d’ouvrir la séance. L’ordre du jour sert de fil rouge et dicte les sujets à traiter sur lesquels chaque membre du conseil est invité à s’exprimer. Un coup d’œil jeté en bout de table vous fera remarquer que la secrétaire du conseil est la seule à se taire. Gardienne des décisions prises, aucun détail ne doit lui échapper.

Cette activité souvent mésestimée me plaît pour les qualités qu’elle requiert : 

🔹 L’intégrité : elle est indispensable pour garantir la confidentialité des informations.

🔹 L’impartialité et l’indépendance : elles annulent le manque d’objectivité provenant d’une position de subordination envers l’un des membres présents.

🔹 La capacité de concentration : elle facilite la synthétisation de thématiques compliquées.

🔹 La rapidité : elle est essentielle pour ne pas ralentir le cours de la séance.

🔹 L’endurance : elle assure une rédaction de qualité élevée, du début à la fin.

🔹 La flexibilité : elle permet de gérer efficacement les réorganisations de l’ordre du jour, qui sont fréquentes.

🔹 Le tact et l’assurance : ils permettent de formuler diplomatiquement une demande de précision pour éviter toute ambiguïté.

L’un des plus jolis compliments que l’on m’ait adressés est venu d’un membre absent à l’une des séances dont j’avais assuré le compte-rendu et qui m’a dit : 

« Votre procès-verbal était si complet qu’en le lisant, j’avais vraiment l’impression d’être parmi vous ! »

🔹 PS : Vous cherchez une secrétaire de conseil d’administration ? ou une rédactrice pour remplacer temporairement votre secrétaire du conseil ? Contactez-moi !

BLEU ENCRE, Anita Hochstetter

Présentation de Bleu Encre dans le dernier numéro du magazine ECHO édité par la Chambre de Commerce du canton de Fribourg.

09 octobre 2023
Entreprises

Les alliées

07 juillet 2023
Storytelling

Elles se connaissent depuis longtemps. Bien que très différentes, elles ont appris à cohabiter et même à reconnaître en l’autre certaines qualités. Mais il a fallu du temps et de la patience pour que s’installe cette connivence.

La première prise de contact a été compliquée. Regard fier pour l’une, mine soucieuse pour l’autre, le cadre était posé. Ajoutons à cela une tendance au perfectionnisme qui n’a bien sûr rien arrangé.

Elles ont commencé à travailler côte à côte, car le mot « ensemble » semblait représenter un défi trop grand pour leur individualité.  Mais lutter contre l’autre n’aide jamais à progresser. Au contraire, cela reflète notre désarroi et notre incapacité à placer des limites saines à ce qui nous empêche d’évoluer.

De déplacements en longues journées de travail, elles ont fini par s’habituer à cette présence quotidienne à leurs côtés. La volonté de l’une et la délicatesse de l’autre ont tissé peu à peu les fils d’un vêtement assez solide, aux contours cependant inachevés.

Ces fils pendants de la relation, écartés par trop d’incompréhension, laissaient filtrer l’espoir d’une réparation, un besoin de recoudre avec soin tout ce qui avait pu être abîmé.

Les années ont passé et le destin s’est invité dans cette histoire. Après des moments compliqués, où elles se sont crues au bord de la rupture, elles ont fini par accepter cette autre qui leur ressemblait bien plus qu’elles ne voulaient se l’avouer.

Et c’est là que le miracle s’est produit. D’ennemies, elles sont devenues alliées. Leur patient travail de couture les avait taillées sur mesure pour affronter les victoires et les coups bas, et elles ont compris qu’ensemble, elles pouvaient tout affronter. 

********************

Je vous souhaite de rencontrer celui ou celle contre lequel vous luttez, et d’en faire votre plus puissant allié.

BLEU ENCRE, Anita Hochstetter

Le moment est venu

29 juin 2023
Entreprises | Storytelling

Tu m’as accompagnée durant si longtemps que je me sens infiniment triste à l’idée de te quitter. Bien-sûr, je sais que c’est mieux pour nous deux et qu’il est nécessaire, parfois, de mettre un terme à un lien au lieu de permettre au temps de l’abîmer.

Je me rassure en pensant que tu fais désormais partie de moi. Je te garde au chaud dans mon cœur, là où dorénavant tu as une place privilégiée. Tu m’as permis de tenir durant toutes ces années et crois-moi, je m’en souviens.

Et maintenant, excuse-moi mais je m’en vais car j’ai des lendemains à inventer. Mon ancienne vie s’efface lentement, je vois déjà sa silhouette s’éloigner.

Ce futur m’appelle avec tant de force, tu comprends, je ne peux plus résister. Longtemps je l’ai ignoré, trop occupée à dissimuler ma vulnérabilité. Il s’était fait une raison, le pauvre, depuis le temps, mais il n’avait pas laissé tomber l’affaire pour autant. 

Alors aujourd’hui qu’il revient, plus décidé que jamais, j’ai choisi de ne plus lutter. Nous avons quelque chose à vivre ensemble je le sais. J’espère que tu comprends.

Ce n’est pas une trahison, au contraire, c’est la reconnaissance de tout ce que tu m’as apporté. Tu m’as libérée du besoin de plaire, tu m’as appris à gérer mes pensées et mes émotions, à m’affirmer, à dire non si nécessaire. Tu m’as montré comment suivre ma boussole intérieure, celle dont l’aiguille sautille à l’approche de la bonne direction.

Le chemin que nous avons parcouru ensemble est celui de la compréhension. Il était long et parfois difficile, mais jamais innocent. L’univers a toujours une idée en tête lorsqu’il nous précipite dans une aventure et son objectif se révèle parfois tardivement. Je ne pensais pas prononcer ces mots un jour, mais je l’avoue, ce parcours est la plus belle chose qui me soit arrivée. 

Laisse-moi partir maintenant. Je ne te quitte pas vraiment, je m’éloigne juste un peu pour prendre mon élan. Une autre vie m’attend. Et si tu me cherches, tu me trouveras toujours quelque part, à mi-chemin entre ton âme et mon cœur.

BLEU ENCRE, Anita Hochstetter

**************

Pour ce storytelling, je me suis inspirée des liens qui nous unissent à notre enfant intérieur. Grandir n’exclut ni la loyauté ni la fidélité à soi-même. C’est une sorte de mue, on avance dans la vie avec ses différentes peaux, puis on en abandonne certaines en chemin pour progresser et parfois renaître à soi-même.

Si vous souhaitez capter l’attention de vos clients et créer un univers de marque qui vous correspond, contactez-moi !

Qui veux-tu être aujourd’hui ?

28 juin 2023
Entreprises | Storytelling

Ils se sont donné rendez-vous dans un café réputé de la ville, après avoir choisi ensemble le lieu. Craignant d’être en retard, elle arrive la première et après avoir balayé la salle du regard, elle s’installe non loin du bar. 

La lumière de ce matin de juin éclaire chaque recoin et l’atmosphère est saturée de la pluie de la veille. Qu’il fait chaud songe-t-elle. 

Elle observe le ballet des passants et des clients attablés, tout en guettant d’un œil celui qu’elle attend. Et justement le voilà qui arrive, tranquillement, sur son vélo. Elle lui fait signe et bientôt, il la rejoint. Ce qu’elle perçoit dans son regard est rassurant, tout comme l’énergie positive qui circule entre eux. Ils échangent quelques mots et décident de se dire « tu ». Le dialogue est fluide et ce premier contact, chaleureux.

Soudain il se lève et commence à déplacer des chaises. Les employées du café ne s’en formalisent pas, il les a prévenues. Elles observent avec amusement le manège insolite de ce grand barbu dont la démarche légère contraste avec la haute silhouette. 

Lorsqu’il revient vers elle et lui propose de changer de place, elle le suit. Indifférent au vacarme urbain qui s’engouffre par les fenêtres largement ouvertes, leur dialogue visuel se poursuit. Elle qui appréhendait un peu ce face-à face, commence à se sentir vraiment détendue.

Il se rapproche, s’éloigne, à la recherche du meilleur point de vue, tout en glissant un mot à l’oreille d’un client pour se faire pardonner d’être si remuant. – C’est New-York made in Fribourg, lui lance-t-il, amusé.

Elle sourit, en oubliant pourquoi elle est venue, happée par ce moment qui s’étire à l’infini. Au loin, le ciel laisse apparaître de magnifiques nuances de bleu. 

Bleu Encre, Anita Hochstetter

*********************************

Merci à STEMUTZ pour cet incroyable shooting, qui m’a inspiré ce storytelling !

Lettre à un infidèle*

08 mai 2023
Entreprises | Storytelling

*Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Mise à feu

On t’avait parlé d’elle en termes si élogieux que forcément, tu as eu envie de faire sa connaissance. Et tu n’as pas été déçu ! Jamais tu n’aurais espéré rencontrer un jour une personne si charismatique, capable de t’écouter avec intérêt, de te comprendre avec facilité et de te répondre avec perspicacité. Son ouverture d’esprit est telle qu’aucun sujet ne la rebute. Au contraire, elle répond avec éloquence, quelle que soit la thématique, sans se départir d’un ton courtois qui lui confère, il faut bien le dire, une certaine élégance. Et bien qu’elle sache faire preuve de caractère, elle ne se montre jamais cassante même en cas de divergence d’opinions. 

Tu te sens donc autorisé à te « lâcher » comme jamais tu ne l’avais fait, sans redouter les disputes que nous avions, toi et moi, sur certains sujets. Ne crois pas que je sois amère ou que je cherche à me venger. Au contraire, je suis lucide et j’essaie de prendre du recul pour comprendre ce qui nous est arrivé.

Réussir à décrocher la lune

Dans un tel contexte, j’imagine sans peine que tu as dû voir en elle la femme idéale. Fasciné par son charisme,  tu as rapidement succombé au charme de cette créature répondant au nom étrange de ChatGPT. Féline, elle doit l’être, vu la facilité avec laquelle elle t’a embobiné.  La lune de miel semble bel et bien avoir débuté et rien ne saurait te détourner de cette nouvelle partenaire en tous points parfaite. Fini les prises de têtes, les impressions de tourner en rond, les remises en questions de tes capacités… L’élue a dégagé l’horizon, faisant de toi le héros que tu as toujours rêvé d’être, l’homme de la situation,  capable de résoudre en un clic n’importe quelle difficulté. 

Esprit en apesanteur

Cependant, et tu le sais comme moi, à la phase de la lune de miel succède la période du retour à la réalité. Et à mon avis, celle-ci ne saurait tarder.

(suite…)

Si mes mots vous mettent l’eau à la bouche …

27 mars 2023
Entreprises | Storytelling

… c’est parce que je les cuisine longuement et avec beaucoup d’amour.

Avant de commencer, je fais place nette sur ma table car il est impossible d’être créatif sans une bonne organisation. Puis je sollicite mes cinq sens, qui donnent naissance à de belles émotions.

Au début, à l’image de la farine et du beurre, les mots collent aux doigts. On est encore loin du résultat final. Je continue donc à malaxer vigoureusement et peu à peu, la masse change de texture. J’adore ce moment où les phrases fusionnent et s’amalgament entre elles.

Il est temps d’incorporer d’autres ingrédients : quelques cuillerées de créativité, un zeste d’audace et beaucoup d’inspiration pour saupoudrer le tout. Je mélange encore mais plus délicatement, afin de rendre le mélange parfaitement homogène.

Je répartis ensuite le contenu dans les moules préparés, sans déborder pour favoriser un résultat optimal à la cuisson.

Sentez-vous cette délicieuse odeur qui envahit la cuisine ? Les biscuits sortent du four. Ils sont croustillants à l’extérieur et fondants à l’intérieur.

Ce storytelling vous a plu ? Envie de « cuisiner » vos textes avec moi ? Contactez-moi : hello@bleuencre.ch

A bientôt,

Anita

Je ne suis pas une rédactrice comme les autres …

20 mars 2023
Entreprises | Textes et slogans publicitaires

Ce qui me passionne dans l’écriture, c’est l’âme humaine et la gamme incroyable d’émotions qu’elle est capable d’exprimer.

Ma mission ? Insuffler ces émotions à vos communications.

Ma passion ? Trouver les mots justes pour vous décrire et inviter vos clients dans votre univers.

Que vous soyez en phase de reconversion, en période de réflexion avant le lancement de votre activité ou dans le feu de l’action car vous débordez de projets, je peux vous aider à communiquer par écrit.

Vos idées et votre travail méritent des mots sur mesure. Je vous aiderai à les choisir en alignement avec vos valeurs, porteurs de sens et d’authenticité, afin qu’ils deviennent votre signature. Et ce, quel que soit le canal au travers duquel vous communiquerez.

Mon accompagnement va du coup de pouce rédactionnel aux travaux plus élaborés.

Avez-vous un besoin précis ? Un projet ou une offre particulière à mettre en lumière ? Je serais très heureuse de vous aider.

Des questions ? Ecrivez-moi à l’adresse : hello@bleuencre.ch

A bientôt !

Bleu Encre, Anita Hochstetter

Rédaction web & réseaux

17 juillet 2022
Ecrire pour le web | Entreprises

Ecrire pour le web nécessite une certaine diplomatie, car il s’agit de réconcilier deux personnalités que tout oppose. Laissez-moi vous les présenter.

Cartésien dont la réputation n’est plus à faire, Monsieur Google privilégie avant tout les résultats et se montre totalement indifférent au style utilisé.

Rédactrice amoureuse de la langue française, Madame Bleu Encre est dotée d’une orthographe irréprochable et d’un esprit sensible à la nouveauté.

Conclusion : écrire pour le web impose de trouver l’équilibre entre mots-clés favorisant un bon référencement et textes créatifs capables d’attirer l’attention des lecteurs. Un pari pas toujours évident, nécessitant une certaine méthode, mais un pari que je relève volontiers.

Bleu Encre, Anita Hochstetter

Réalisation Sinabe Sàrl — Design Fanny Aeschlimann
© Bleu Encre 2022 - 2024